Dès la fin du 18e siècle (1) un mouvement d'évangélisation s'est amorcé dans quelques communautés protestantes dont l'origine remonte à la Réforme du 16e siècle.
Celles-ci ont survécu à l'inquisition et aux multiples vexations; ce sont Maria Hoorebeke, Dour, Hodimont-Verviers.

Pendant près de 300 ans, de nombreuses familles se souviennent, sans toujours pouvoir le manifester, que quelques-uns de leurs aïeux ont aimé l'Evangile, lutté et souffert pour lui. Ce petit noyau donne naissance à l'Eglise Protestante de Belgique, actuellement une des trois composantes à la base de l'Eglise Protestante Unie de Belgique.

Dès son arrivée en Belgique en 1832, Sigismond Scheler, docteur en sciences et bibliothécaire de S.M. Léopold Ier, se propose de répandre la connaissance des Saintes Ecritures dans le pays. Sous son impulsion, une société bliblique se constitue à Bruxelles en 1834, pour la diffusion de la littérature évangélique.

Un an plus tard, la Société Biblique Britannique et Etrangère envoie dans notre capitale un des agents en la personne de W.P. Tiddy.
En novembre 1837, le Comité de la "Société Evangélique Belge" est créé. Dix ans après la fondation de cette société, onze églises voient le jour
dans le Brabant, le Borinage, la région de Charleroi et dans la province de Liège.

 

 

En 1849, on assiste à la création d'une véritable église synodale avec sa constitution et son règlement organique. "L'Eglise Chrétienne Missionnaire Belge" est née.
En 1969, elle prendra le nom "d'Eglise Réformée de Belgique" et, en 1979, elle sera aussi l'une des trois partenaires qui donneront naissance à l'Eglise Protestante Unie de Belgique. (2)

 

(1) 1795: annexion de la principauté de Liège par la République Française

(2) La troisième partenaire étant les Gereformeerde kerken van Belgïe