Un village empreint d’histoire

FRNL

Nessonvaux fait partie de l’avouerie de Fléron. Le hameau se développe dès 1500 autour d’une forge : la Cour Monville.

Peu après 1830, apparaît le canon de fusil à ruban enroulé et damassé (mélange de fer et d’acier). Une pauvre famille protestante de Nessonvaux émigrée aux États-Unis, les Riga, emporte quelques canons dans ses bagages. Elle fait fortune en commandant plus de 25 000 canons Damas par an pendant la guerre de sécession de 1861 et 1865. Quasiment tous les moulins à farines sont reconvertis en usine à canons par les Heuse, et des dizaines de petites forges s’installent autour des marteaux de forge appelés des makas. La vallée est complètement transformée et devient un vrai village.

Mais Nessonvaux ne s’est pas concentré sur la seule fabrication des canons. Mais a su, au contraire, profiter au maximum de la force hydraulique disponible et diversifier les industries. Les moulins à écorce et à farine, les platineries et industries lainières vont, avec les usines à canons, pendant un siècle, assurer la prospérité de la région. Peu à peu, la machine à vapeur va supplanter la roue à aube ; ensuite l’énergie électrique va donner un nouvel essor à l’industrie et l’on pourra voir se développer des entreprises dont le renom fera connaitre Nessonvaux dans le monde entier. 

Nessonvaux, c’est aussi la firme automobile Impéria. En 1908, Adrien G. Piedboeuf, fondateur de la firme, quitte Liège et la rue de Fragnée où ses ateliers de voitures et motocyclettes sont trop petits et rachète l’ancienne usine Pieper qui fabriquait des vélos un peu plus loin que le Centre. Impéria est née. L’essor est grandissant. L’année 1958 marquera la fin de l’entreprise. 

L’histoire de Nessonvaux, est archivée, racontée par l’asbl Damas. Un musée de l’automobile est accessible au public et aux groupes sur réservation. 

Contact : Dany Mosbeux : +32 477 53 74 22

Quelques livres édités par cette asbl sur l’histoire de Nessonvaux et Fraipont sont accessibles sur demande en nos locaux.

  Sources :
– Wikipédia
– « La vallée de la Vesdre autrefois » de Léon Jacqmin aux éditions Noir dessin Production
– « Fraipont et Nessonvaux au fil du temps » par le Cercle de recherches historiques Damas